Rechercher
  • France Victimes 49

Le Bracelet Anti-Rapprochement, un outil pour protéger les victimes de violences conjugales


Le dispositif de protection des victimes de violences conjugales est en place depuis novembre sur le ressort d'Angers et sera très prochainement en place sur celui de Saumur.

Pour mieux comprendre le fonctionnement du bracelet:

http://www.mediatheque.justice.gouv.fr/src-mp4-SD-2020-Sep-7272_1_1601376058_BRACELET_ANTIRAPPROCHEMENT_DEF_2020_09_24.mp4


Le bracelet anti-rapprochement est déjà utilisé à l'étranger. En Espagne notamment, le dispositif fait ses preuves depuis douze ans : aucune femme porteuse d’une balise n’a été tuée par son ex-compagnon depuis sa mise en place en 2008. Là-bas, les auteurs de violences portant un bracelet de ce type est estimé à 1 150. Un peu plus d'un million de plaintes pour violences conjugales ont été enregistrées dans le pays entre 2009 et 2017. Et le nombre de femmes assassinées est passé de 76 en 2008 à 47 en 2018. Rappelons qu'en France, on est encore à près de 150 féminicides. Le principe de ce bracelet a été inscrit dans la loi dès 2010 sous forme d'expérimentation, mais jamais réellement appliqué.

La question est : le BAR sera-t-il aussi efficace en France ? "Tout permet de le penser", affirme la haute fonctionnaire à l'égalité femmes-hommes. "L’objectif intangible est de faire chuter ce chiffre macabre des homicides conjugaux, à l’instar de nos voisins ibériques" ajoute-t-elle.




43 vues0 commentaire